Accompagnement

Logistique

Vos coachs ont-ils un rôle pendant l'aventure immersive ?

Les trois coachs sont présents en tant qu'observateurs très discrets et on pourrait les comparer aux rôles de "silhouettes" au cinéma. Leur interaction avec les participants reste limitée pour ne pas impacter le jeu des relations interpersonnelles qui sont observées.

Quels résultats avez-vous pu obtenir ?

Des managers qui travaillaient sur des sites différents ont pris conscience qu’effectivement ils communiquaient mal entre eux et qu’ils s’étaient montrés incapables de collaborer pour réussir leur quête collective.

Est-ce que vous avez une grille d'évaluation ?

Oui, elle est tout à fait classique et va du niveau zéro où la personne ne sait pas ou ne veut pas utiliser une compétence de savoir être au niveau 5 où la personne maîtrise la compétence au point où elle est une personne clé pour l’acquisition de cette compétence par l’équipe.

Est-ce le manager participe à l'aventure ?

Cela dépend de l’objectif du commanditaire. Si le manager se positionne comme “manager coach”, il fera en sorte que son équipe vive une expérience forte et constructive. Si le manager se positionne en manager “descendant” et que le commanditaire veuille faire évaluer sa posture, l’aventure pourra être un moment de prise de conscience. L’aventure est conçue pour que chacun puisse s’impliquer et contribuer avec les talents et compétences qu’il détient.

Ça coûte combien ?

Cela dépend de l’aventure que vous choisissez, de la date, du lieu, du nombre de participants… Mais la solution la moins chère qui serait sans costumes et dans l’entreprise, nous l’avons testée avec le Crédit Agricole et ça n’a pas été un grand succès.

Ça dure combien de temps ?

L’aventure en elle-même dure 4 heures et pour s’assurer que les collaborateurs adhèrent à l’expérience, les coachs les rencontrent par visio au préalable.

Vous faites appel à des comédiens ?

Nous préférons faire appel à des rôlistes, c’est à dire des personnes qui ont l’expérience du jeu grandeur nature et qui vont interagir naturellement avec les participants. Un comédien a tendance à se mettre en scène alors qu’il s’agit de se mettre au service des participants. De plus, il faut savoir rebondir par rapport à ce qu’apportent les participants, qui peuvent chercher à négocier et à filouter. Ce n’est pas du théâtre, c’est une simulation !